Avec les beaux jours, les dangers guettent nos animaux : insectes et serpents sont de sortie avec le soleil et ils peuvent être dangereux pour nos animaux de compagnie.

Les insectes

Ce sont essentiellement les guêpes et les abeilles, qui par leurs piqûres posent un problème pour nos animaux. En jouant, le chien s'amuse à essayer d'attraper l'insecte volant et c'est malheureusement lorsqu'il y arrive qu’il se fait piquer. Ainsi, l'endroit le plus fréquent de la piqûre est la gueule.

Plusieurs réactions peuvent se produire

  • Le chien n'est pas allergique

La piqûre provoquera une douleur, un gonflement des babines, du tour des yeux ou de la langue. Mais cette réaction inflammatoire est modérée, et même si votre animal est gêné, l'inflammation s'atténue toute seule en quelques heures. Si le gonflement persiste ou si le chien se démange beaucoup, il est parfois utile de consulter le vétérinaire.

  • Le chien est allergique

s’il est allergique ou s’il subit une attaque multiple (d’un essaim), le risque de choc anaphylactique est important.

Un choc anaphylactique est une réaction allergique exacerbée, qui se traduit à la fois par des symptômes cutanés mais aussi par une atteinte générale grave (troubles respiratoires et cardiaques, parfois troubles digestifs). La mort de l’animal peut alors survenir à tout moment.

Dans ce cas, consultez le vétérinaire d' URGENCE, qui lui fera une injection (corticoïde) afin de stopper la réaction allergique.

 Les gestes à faire

–  Approcher une source de chaleur vers le site de piqûre permet de diminuer la douleur car le venin est détruit à la chaleur (extrémité incandescente d’une cigarette si votre animal est suffisamment calme, en faisant bien attention de ne pas le brûler).

- Si le dard est présent, vous pouvez le retirer avec une pince à épiler en prenant soin de ne pas le presser ou les Aspi venins vendus en pharmacie.

Désinfectez la plaie, puis faites un pansement humide avec du vinaigre en cas de piqûre de guêpe ou de l’eau de javel en cas de piqûre d’abeille.

Un traitement homéopathique peut être un bon adjuvant à la résorption des oedèmes réactionnels:

Apis 9 ch:3 granules répétées tous les 1/4 heures dans un premier temps (environ 2 heures) puis plus espacés ensuite.

Les granules peuvent être mises dans l'eau de boisson pour poursuivre le traitement pendant les heures suivantes.

Les serpents

A la campagne, le risque de morsure par un serpent est réel. En France, les espèces à risque sont les vipères.

  • Les envenimations ont lieu le plus souvent entre mars et octobre. Les vipères et les couleuvres vivent préférentiellement dans les zones humides ou rocailleuses. Elles attaquent rarement, excepté en période de mue ou de reproduction.
  • Les morsures sont souvent défensives. La couleuvre mord et, rarement, pique (les crochets ne pénètrent pas dans la peau), elle envenime donc son adversaire de façon exceptionnelle.
  • La vipère peut :
  1. mordre, sans inoculer de venin,
  2. piquer : les crochets pénètrent dans le corps, l’inoculation de venin n’est pas systématique
  3. envenimer son adversaire : le venin est inoculé.

La réaction de l'animal sera donc fonction de l'importance de la morsure.

  • Pour une morsure simple, les traces des crochets sont visibles : deux lésions ponctiformes, préférentiellement sur la face ou les membres. Ces plaies sont peu douloureuses et seule une complication septique est à craindre.
  • Pour une envenimation vraie, on observe des signes locaux à l'endroit de la morsure et de signes généraux : saignements spontanés par les différents orifices (hématurie, hématémèse, méléna, épistaxis, etc.), diminution du rythme cardiaque, détresse respiratoire.

Tous les organes peuvent être atteints lors d’envenimation : reins, foie, intestin, etc. qui peuvent être touchés par les toxines et les enzymes contenues dans le venin.

Les gestes à faire

  • Calmez votre chien et restez calme, afin que son rythme cardiaque ne s'accélère pas, ce qui risquerait de favoriser la progression de venin.
  • Portez-le si cela est possible, afin là aussi d'éviter toute accélération du coeur.
  • Amenez votre animal le plus rapidement chez le vétérinaire, et essayez de décrire le serpent.

N'essayez ni de poser un garrot, ni d'aspirer le venin, vous risquez de lui faire mal ou d'aggraver le problème.

 

Le traitement est toujours symptomatique, il n'existe pas de traitement spécifique ou de sérum anti-venin efficace chez le chien. Lors d'envenimation sévère, le pronostic vital peut être réservé pendant plusieurs jours.

Dans tous les cas, c'est la rapidité d'action qui sera le meilleur atout de guérison de votre animal. Transportez-le donc au plus vite chez le vétérinaire.

Un traitement homéopathique aide également l'animal lorsque l'état général n'est pas affecté:

Lachesis 9 ch et Vipera 9 ch :3 granules tous les 1/4 heures dès que l'on se rend compte de l'inflammation visible.

Les tubes homéopathiques peuvent facilement être emmenés en ballades et en vacances cela peut être utile pour chacun et peu encombrant.