Le coryza du chat est une maladie virale très complexe qui associe plusieurs virus et bactéries.

Elle est très fréquente lorsque de nombreux chats se trouvent rassemblés en communauté "ouverte".

C'est à dire lorsque des animaux d'origine différentes se rassemblent régulièrement.

Cela multiplie les agressions virales et surtout diminue le système immunitaire des animaux.

Comme lorsque des enfants se rassemblent à la crèche ou à la maternelle ,les agressions virales et bactériennes se multiplient et l'immunité est diminuée

Les virus principaux qui caractérisent cette maladie sont bien identifiés: HERPES VIRUS,CALICIVIRUS , Réovirus.

 

Un virus, pour se multiplier, a toujours besoin d'un support de cellules vivantes dans lesquelles il va s'immiscer pour se multiplier.

Les virus du coryza ont leur terrain de prédilection dans le nez et les sinus.

Plus l'animal est jeune, plus ses cellules sont en développement ,et plus les virus en profitent pour se multiplier rapidement.

Cela entraine donc très rapidement chez le chaton un écoulement oculaire et nasal .

Il peut être très fiévreux et donc refuser de s'alimenter; mais de plus, même si la température tombe (grâce au traitement vétérinaire ou par la fin de l'attaque virale,)le chat ayant absolument besoin de sentir sa nourriture avant de manger peut ainsi refuser toute alimentation parce qu'il à perdu l'odorat.

C'est une des raison pour laquelle le coryza du chat est une maladie très grave pouvant même aller jusqu'à la mort par déshydratation et anorexie.

PREVENTION

Le plus important pour se défendre contre le coryza du chat est de diminuer les risques de propagation du virus: ne pas rassembler inutilement des animaux d'âges et d'horizons différents (ce n'est pas nécessairement évident dans une SPA) et, si ce n'est pas possible autrement, il faut prévoir une quarantaine puis une vaccination dès que l'animal peut supporter la vaccination.

Il est inutile voire dangereux de vouloir vacciner trop tôt ou trop rapidement des animaux fragiles (trop jeunes ou trop stressés) car leur système immunitaire ne serait pas apte à répondre positivement à la vaccination.

Le vaccin est très efficace mais ce la n'empêche pas, au contraire, de mettre l'animal, auparavant dans les meilleures conditions d'hygiène et avec le moins de stress immunitaires possibles.

C'est à dire : pas trop de congénères hostiles et d'âges et statuts immunitaires différents, une alimentation saine et équilibrée, un environnement douillet et de "bienêtre".

Si tout cela est bien réalisé votre chat aura beaucoup moins de risques d'attraper cette attaque virale et s'il l'attrape, il sera bien armé pour lutter contre cette maladie sans symptômes graves ou séquelles.

TRAITEMENT

Malgré tout si votre chat attrape le coryza, c'est à dire qu'un jour vous le voyez triste, abattu ,les yeux larmoyants et souvent la salive qui coule de la bouche car il a du mal à déglutir ,il faut consulter rapidement un vétérinaire;

Il s'agit d'un virus donc, "les antibiotiques ne sont pas automatiques "mais il faut malgré tout couvrir l'animal contre les surinfections bactériennes qui vont profiter de sont affaiblissement pour s'installer;

Il faut faire tomber la fièvre. ATTENTION: tous les anti-inflammatoire humains (aspegic ,doliprane, efferalgan...) sont toxiques et même mortels chez le chat. Ne les utilisez donc pas!

Votre vétérinaire en possède qui sont bien tolérés.

Les huiles essentielles aident bien le nez à se déboucher ainsi que des traitements homéopathiques qui potentialisent bien l'immunité de l'animal.